Foxtrot

Seb

5/5

Certainement la plus belle de toutes les pochettes de disque de Genesis, Foxtrot culmine à la fin de la première période de Genesis. Que dire de ce disque magnifique ? Comment parler de Watcher of the Skies et de sa magnifique intro qui deviendront par la suite l’unique moyen de débuter un concert ? Que dire des très beau Get’em Out By Friday et Horizons ? Que dire de Can Utility and the Coastliner sinon qu’elle est considérée par beaucoup comme le meilleur morceau progressif court, mais aussi, a ce titre, le plus frustrant. Que dire enfin de Supper’s Ready, LE morceau ? 23 minutes de pur bonheur, un format inédit pour Genesis et jamais réédité depuis… Symbolique.

Tracklist

(Banks/Collins/Gabriel/Hackett/Rutherford)

Watcher of the skies watcher of all
His is a world alone no world is his own,
He whom life can no longer surprise,
Raising his eyes beholds a planet unknown.

Creatures shaped this planet’s soil,
Now their reign has come to an end,
Has life again destroyed life,
Do they play elsewhere, do they know
more than their childhood games?
Maybe the lizard’s shed its tail,
This is the end of man’s long union with Earth.

Judge not this race by empty remains
Do you judge God by his creatures when they are dead?
For now, the lizard’s shed it’s tail
This is the end of man’s long union with Earth.

From life alone to life as one,
Think not now your journey’s done
For though your ship be sturdy,
No mercy has the sea,
Will you survive on the ocean of being?
Come ancient children hear what I say
This is my parting council for you on your way.

Sadly now your thoughts turn to the stars
Where we have gone you know you never can go.
Watcher of the skies watcher of all
This is your fate alone, this fate is your own.

(Banks/Collins/Gabriel/Hackett/Rutherford)

A carved oak table,
Tells a tale
Of times when kings and queens sipped wine from goblets gold,
And the brave would lead their ladies from out of the room
to arbours cool.

A time of valour, and legends born
A time when honour meant much more to a man than life
And the days knew only strife to tell right from wrong
Through lance and sword.

Why, why can we never be sure till we die
Or have killed for an answer,
Why, why do we suffer each race to believe
That no race has been grander
It seems because through time and space
Though names may change each face retains the mask it wore.

A dusty table
Musty smells
Tarnished silver lies discarded upon the floor
Only feeble light descends through a film of grey
That scars the panes.
Gone the carving,
And those who left their mark,
Gone the kings and queens now only the rats hold sway
And the weak must die according to nature’s law
As old as they.

Why, why can we never be sure till we die
Or have killed for an answer,
Why, why do we suffer each race to believe
That no race has been grander
It seems because through time and space
Though names may change each face retains the mask it wore.

(Banks/Collins/Gabriel/Hackett/Rutherford)
John Pebble of Styx Enterprises

« Get ’em out by Friday!
You don’t get paid till the last one’s well on his way.
Get ’em out by Friday!
It’s important that we keep to schedule, there must be no delay. »


Mark Hall of Styx Enterprises (otherwise known as « The Winkler »)
« I represent a firm of gentlemen who recently purchased this
house and all the others in the road,
In the interest of humanity we’ve found a better place for you
to go, go-woh, go-woh »


Mrs. Barrow (a tenant)
« Oh no, this I can’t believe,
Oh Mary, they’re asking us to leave. »


Mr. Pebble
« Get ’em out by Friday!
I’ve told you before, ‘s good many gone if we let them stay.
And if it isn’t easy,
You can squeeze a little grease and our troubles will soon run away. »


Mrs. Barrow
« After all this time, they ask us to leave,
And I told them we could pay double the rent.
I don’t know why it seemed so funny,
Seeing as how they’d take more money.
The winkler called again, he came here this morning,
With four hundred pounds and a photograph of the place he has found.
A block of flats with central heating.
I think we’re going to find it hard. »


Mr. Pebble
« Now we’ve got them!
I’ve always said that cash cash cash can do anything well.
Work can be rewarding
When a flash of intuition is a gift that helps you
excel-sell-sell-sell. »


Mr. Hall
« Here we are in Harlow New Town, did you recognise your block
across the square, over there,
Sadly since last time we spoke, we’ve found we’ve had to raise
the rent again,
just a bit. »


Mrs. Barrow
« Oh no, this I can’t believe
Oh Mary, and we agreed to leave. »


(a passage of time)
18/9/2012 T.V. Flash on all Dial-A-Program Services

This is an announcement from Genetic Control:
« It is my sad duty to inform you of a four foot restriction on
humanoid height. »


Extract from coversation of Joe Ordinary in Local Puborama
« I hear the directors of Genetic Control have been buying all the
properties that have recently been sold, taking risks oh so bold.
It’s said now that people will be shorter in height,
they can fit twice as many in the same building site.
(they say it’s alright),
Beginning with the tenants of the town of Harlow,
in the interest of humanity, they’ve been told they must go,
told they must go-go-go-go. »


Sir John De Pebble of United Blacksprings International
« I think I’ve fixed a new deal
A dozen properties – we’ll buy at five and sell at thirty four,
Some are still inhabited,
It’s time to send the winkler to see them,
he’ll have to work some more. »


Memo from Satin Peter of Rock Development Ltd.
With land in your hand, you’ll be happy on earth
Then invest in the Church for your heaven.

(Banks/Collins/Gabriel/Hackett/Rutherford)

The scattered pages of a book by the sea
Held by the sand, washed by the waves
A shadow forms cast by a cloud,
Skimming by as eyes of the past, but the rising tide
Absorbs them effortlessly claiming.

They told of one who tired of all singing,
« Praise him, praise him. »
« We heed not flatterers, » he cried,
« By our command, waters retreat,
Show my power, halt at my feet, »
But the cause was lost,
Now cold winds blow.

For from the north overcast ranks advance
Fear of the storm accusing with rage and scorn.
The waves surround the sinking throne
Singing « Crown him, crown him, »
« Those who love our majesty show themselves! »
All bent their knees.

But he forced a smile even though
His hopes lay dashed where offerings fell (where they fell).
« Nothing can my peace destroy as long as none smile. »
More opened ears and opened eyes,
And soon they dared to laugh.
See a little man with his face turning red
Though his story’s often told you can tell he’s dead.


(Hackett)
(Instrumental)

(Banks/Collins/Gabriel/Hackett/Rutherford)


Lovers’ Leap

Walking across the sitting-room, I turn the television off.
Sitting beside you, I look into your eyes.
As the sound of motor cars fades in the night time,
I swear I saw your face change, it didn’t seem quite right.
…And it’s hello babe with your guardian eyes so blue
Hey my baby don’t you know our love is true.

Coming closer with our eyes, a distance falls around our bodies.
Out in the garden, the moon seems very bright,
Six saintly shrouded men move across the lawn slowly.
The seventh walks in front with a cross held high in hand.
…And it’s hey babe your supper’s waiting for you.
Hey my baby, don’t you know our love is true.

I’ve been so far from here,
Far from your warm arms.
It’s good to feel you again,
It’s been a long long time. Hasn’t it?


The Guaranteed Eternal Sanctuary Man

I know a farmer who looks after the farm.
With water clear, he cares for all his harvest.
I know a fireman who looks after the fire.

You, can’t you see he’s fooled you all.
Yes, he’s here again, can’t you see he’s fooled you all.
Share his peace,
Sign the lease.
He’s a supersonic scientist,
He’s the guaranteed eternal sanctuary man.
Look, look into my mouth he cries,
And all the children lost down many paths,
I bet my life you’ll walk inside
Hand in hand,
gland in gland
With a spoonful of miracle,
He’s the guaranteed eternal sanctuary.
We will rock you, rock you little snake,
We will keep you snug and warm.


Ikhnaton And Itsacon And Their Band Of Merry Men

Wearing feelings on our faces while our faces took a rest,
We walked across the fields to see the children of the West,
But we saw a host of dark skinned warriors
standing still below the ground,
Waiting for battle.

The fight’s begun, they’ve been released.
Killing foe for peace…bang, bang, bang. Bang, bang, bang…
And they’re giving me a wonderful potion,
‘Cos I cannot contain my emotion.
And even though I’m feeling good,
Something tells me I’d better activate my prayer capsule.

Today’s a day to celebrate, the foe have met their fate.
The order for rejoicing and dancing has come from our warlord.


How Dare I Be So Beautiful?

Wandering through the chaos the battle has left,
We climb up a mountain of human flesh,
To a plateau of green grass, and green trees full of life.
A young figure sits still by a pool,
He’s been stamped « Human Bacon » by some butchery tool.
(He is you)
Social Security took care of this lad.
We watch in reverence, as Narcissus is turned to a flower.
A flower?


Willow Farm

If you go down to Willow Farm,
to look for butterflies, flutterbyes, gutterflies
Open your eyes, it’s full of surprise, everyone lies,
like the fox on the rocks,
and the musical box.
Oh, there’s Mum & Dad, and good and bad,
and everyone’s happy to be here.

There’s Winston Churchill dressed in drag,
he used to be a British flag, plastic bag, what a drag.
The frog was a prince, the prince was a brick, the brick was an egg,
the egg was a bird.
(Fly away you sweet little thing, they’re hard on your tail)
Hadn’t you heard?
(They’re going to change you into a human being!)
Yes, we’re happy as fish and gorgeous as geese,
and wonderfully clean in the morning.

We’ve got everything, we’re growing everything,
We’ve got some in
We’ve got some out
We’ve got some wild things floating about
Everyone, we’re changing everyone,
you name them all,
We’ve had them here,
And the real stars are still to appear.

ALL CHANGE!

Feel your body melt;
Mum to mud to mad to dad
Dad diddley office, Dad diddley office,
You’re all full of ball.

Dad to dam to dum to mum
Mum diddley washing, Mum diddley washing,
You’re all full of ball.

Let me hear you lies, we’re living this up to the eyes.
Ooee-ooee-ooee-oowaa
Momma I want you now.

And as you listen to my voice
To look for hidden doors, tidy floors, more applause.
You’ve been here all the time,
Like it or not, like what you got,
You’re under the soil (the soil, the soil),
Yes, deep in the soil (the soil, the soil, the soil, the soil!).
So we’ll end with a whistle and end with a bang
and all of us fit in our places.


Apocalypse In 9/8 (Co-Starring the delicious talents of Gabble Ratchet)

With the guards of Magog, swarming around,
The Pied Piper takes his children underground.
Dragons coming out of the sea,
Shimmering silver head of wisdom looking at me.
He brings down the fire from the skies,
You can tell he’s doing well by the look in human eyes.
Better not compromise.
It won’t be easy.

666 is no longer alone,
He’s getting out the marrow in your back bone,
And the seven trumpets blowing sweet rock and roll,
Gonna blow right down inside your soul.
Pythagoras with the looking glass reflects the full moon,
In blood, he’s writing the lyrics of a brand new tune.

And it’s hey babe, with your guardian eyes so blue,
Hey my baby, don’t you know our love is true,
I’ve been so far from here,
Far from your loving arms,
Now I’m back again, and babe it’s gonna work out fine.


As Sure As Eggs Is Eggs (Aching Men’s Feet)

Can’t you feel our souls ignite
Shedding ever changing colours, in the darkness of the fading night,
Like the river joins the ocean, as the germ in a seed grows
We have finally been freed to get back home.

There’s an angel standing in the sun, and he’s crying with a loud voice,
« This is the supper of the mighty one »,
Lord of Lords,
King of Kings,
Has returned to lead his children home,
To take them to the new Jerusalem.

Traductions

Attention ! Ces traductions ne sont pas des traductions officielles. Elles ont été faites par des fans, et contiennent sans aucun doute des erreurs et des sens faussés. N’hésitez pas à nous le signaler si vous en trouvez. Par ailleurs, les traductions ont été faites sur le principe d’être le plus fidèle possible au texte d’origine, c’est pourquoi le parti pris a été d’utiliser au maximum une traduction de type « mot à mot » afin de pouvoir facilement faire le parallèle avec le texte anglais, ce que n’aurait pas permis une traduction plus littéraire et plus globale. Ces traductions proviennent du site EOAIAO www.genesis-fr.com – Elles sont le fruit de nombreuses heures de travail. Merci de les respecter et de ne pas les reproduire sur vos sites.

(Banks/Collins/Gabriel/Hackett/Rutherford)

Spectateur des cieux spectateur du tout
Son monde est un univers entier aucun monde n’est le sien,
Celui dont la vie ne surprend plus,
Lève les yeux et voit une planète inconnue.

Des créatures ont façonné le sol de cette planète,
Maintenant leur règne est terminé,
La vie a-t-elle à nouveau détruit la vie,
Jouent-ils ailleurs, en savent-ils
Plus que leurs jeux enfantins ?
Peut-être le lézard a-t-il perdu sa queue,
Voici la fin de la longue union de l’homme avec la Terre.

Ne jugez pas cette race à leurs vestiges vides
Jugez-vous Dieu au travers de ses créatures mortes ?
Pour le moment, le lézard a perdu sa queue
Voici la fin de la longue union de l’homme avec la Terre.

De la vie seule à la vie ensemble,
Ne pensez pas maintenant que votre voyage est terminé
Car bien que votre bateau soit solide,
La pitié la mer n’en a aucune,
Survivrez-vous sur l’océan de l’être ?
Venez, enfants des temps anciens, écoutez mes paroles
Voici mon conseil d’adieu pour vous sur votre chemin.

Tristement vos pensées se tournent maintenant vers les étoiles
Là où nous sommes allés vous savez que vous ne pourrez jamais venir.
Spectateur des cieux spectateur du tout
Voici ta destinée seule, cette destinée est la tienne.

(Banks/Collins/Gabriel/Hackett/Rutherford)

Une table sculptée en chêne,
Raconte la légende
D’une époque où les rois et les reines buvaient leur vin dans des coupes en or,
Et les braves entraînaient leur dame hors de la chambre
Vers des charmilles fraîches.

Une époque valeureuse et légendaire
Un temps où l’honneur comptait plus pour un homme que sa vie
Les jours étaient témoins de querelles multiples pour distinguer le vrai du faux
À coups de lances et d’épées.

Pourquoi, pourquoi n’est-on jamais sûrs jusqu’à notre mort
Ou n’a-t-on jamais tué pour une réponse,
Pourquoi, pourquoi tolérons-nous que chaque race croie
Qu’aucune autre n’a été plus héroïque
On pense que parce qu’à travers le temps et l’espace
Même si les noms peuvent changer chaque visage garde son masque

Une table poussiéreuse
Qui sent le renfermé
De l’argenterie ternie est abandonnée sur le sol
Seule une faible lumière descend à travers un voile de gris
Qui marque les vitres.
Envolée la sculpture,
Comme ceux qui ont laissé leur empreinte,
Disparus sont les rois et les reines et maintenant seuls les rats ont le pouvoir
Et les faibles doivent mourir selon la loi naturelle
Aussi âgés qu’eux.

Pourquoi, pourquoi n’est-on jamais sûrs jusqu’à notre mort
Ou n’a-t-on jamais tué pour une réponse,
Pourquoi, pourquoi tolérons-nous que chaque race croie
Qu’aucune autre n’a été plus héroïque
On pense que parce qu’à travers le temps et l’espace
Même si les noms peuvent changer chaque visage garde son masque

(Banks/Collins/Gabriel/Hackett/Rutherford)

John Pebble des entreprises Styx

« Foutez les dehors avant vendredi
Vous ne serez pas payés tant que le dernier ne sera pas parti.
Foutez les dehors avant vendredi
C’est important que nous respections le programme, il ne doit y avoir aucun retard. »

Mark Hall des entreprises Styx (autrement connu sous le nom de « l’Extirpateur »)
« Je représente une entreprise de gentilshommes qui ont récemment acheté cette
Maison ainsi que toutes les autres de la rue,
Dans l’intérêt de l’humanité, nous vous avons trouvé un meilleur endroit
Où aller, aller, aller»

Mme Barrow (locataire)
« Oh non, je ne peux pas y croire,
Oh Mary, on nous demande de partir. »

M. Pebble
« Foutez les dehors avant vendredi
Je vous ai déjà dit que c’s’ra pas beaucoup si vous les laissez rester.
Et si ce n’est pas facile,
Vous pouvez toujours leur graisser un peu la patte et nos problèmes s’envoleront très vite. »

Mme Barrow
« Après tout ce temps, on nous demande de partir,
Et je leur ait dit que nous pouvions payer le double du loyer.
Je ne vois pas pourquoi cela semblait si marrant,
Vu qu’ils pourraient prendre plus d’argent.
L’extirpateur a encore appelé, il est venu ici ce matin,
Avec quatre cent livres et une photo d’un endroit qu’il a trouvé.
Un immeuble avec le chauffage central.
Je pense qu’on va trouver ça difficile. »

Mr Pebble
« Maintenant nous les avons !
J’ai toujours dit que l’argent l’argent l’argent peut tout faire réussir.
Le travail peut être gratifiant.
Lorsqu’un éclair de génie vous aide à exceller, vendre, vendre, vendre. »

M. Hall
« Nous voici dans la nouvelle ville de Harlow, avez-vous reconnu votre immeuble
de l’autre côté de la place, là-bas,
Malheureusement depuis notre dernière conversation, nous avons découvert que nous devions à nouveau augmenter le loyer,
juste un petit peu. »

Mme Barrow
« Oh non, je ne peux pas y croire
Oh Mary, dire que nous avions accepté de partir. »

(le temps passe)
18/9/2012 Flash d’information des Services de télétraitement des programmes

Annonce du Contrôle Génétique :
« J’ai le triste devoir de vous annoncer que la taille des humanoïdes sera réduite un mètre vingt. »

Extrait de la conversation avec Joe Ordinaire dans le Puborama local
« J’ai entendu dire que les directeurs de Contrôle Génétique achètent toutes les propriétés récemment vendues, prenant des risques oh tellement audacieux.
On dit maintenant que les gens seront plus petits,
On peut en mettre deux fois plus dans le même immeuble.
(Ils disent que ça va),
Ils vont commencer par les locataires de Harlow,
Dans l’intérêt de l’humanité, on leur a dit de partir,
On leur a dit de partit, partir, partir, partir. »

Sir John De Pebble de United Blacksprings International
« Je crois que j’ai fait une nouvelle bonne affaire
Une douzaine de propriétés : nous les achèterons à cinq et vendrons à trente-quatre,
Certaines sont encore nihabitées,
Il est temps d’envoyer l’extirpateur les voir,
Il devra travailler encore un peu.

Note de service de Satin Peter de Rock Development Ltd.
Maintenant que vous avez les terres dans vos mains, vous serez heureux sur la terre
Ensuite, investissez dans l’Eglise pour votre paradis.

(Banks/Collins/Gabriel/Hackett/Rutherford)

Les pages d’un livre éparpillées au bord de la mer
Enfoncées dans le sable, lavées par les vagues
Une ombre se forme projetée par un nuage,
Effleurant la surface comme les yeux du passé, mais la marée montante
Les absorbe et elles ne luttent pas.

Elles parlent de celui qui s’est épuisé à tout chanter,
« Louons-le, louons-le.
N’écoutons point les flatteurs, s’écrit-il,
À nos ordres, les eaux se retirent,
Montre mon pouvoir, arrêtez-vous à mes pieds, « 
Mais la cause était perdue,
Et maintenant de froids vents soufflent.

Car, du nord des rangées de nuages avancent
La crainte de la tempête accusant avec colère et mépris.
Les vagues entourent le trône qui sombre
Chantant « Couronnez-le, couronnez-le,
Que ceux qui aiment notre majesté se montrent ! »
Tous plient les genoux.

Mais il se força à sourire même si
Ses espoirs étaient là abattus où les offrandes étaient tombées (où elles étaient tombées)
« Rien ne peut détruire ma paix tant que personne ne sourie. »
Plus d’oreilles attentives et d’yeux ouverts,
Et bientôt ils osèrent rire.
Voyez le petit homme qui rougit,
Bien que son histoire soit souvent racontée on peut dire qu‘il est mort.


(Hackett)
(Instrumental)

(Banks/Collins/Gabriel/Hackett/Rutherford)

Le saut de l’amoureux

Traversant la salle de séjour, j’éteins la télévision.
Je m’assieds à côté de toi et te regarde dans les yeux.
Alors que les voitures s’éloignent dans la nuit,
Je jure que j’ai vu ton visage changer, ça ne semble pas être vraiment réel.
…Et c’est salut ma belle, tes yeux protecteurs sont si bleus
Hé, mon chéri, ne vois-tu pas que notre amour est grand.

Nous nous rapprochons avec nos yeux, une distance s’installe entre nos corps.
Dans le jardin, la lune semble éclatante,
Six hommes enveloppés saintement dans un linceul traversent lentement la pelouse.
Le septième marche devant eux en tenant bien haut dans sa main une croix.
… Et c’est, hé ma belle, ton dîner t’attend.
Hé mon amour, ne vois-tu pas que notre amour est grand.

J’ai été tellement loin d’ici,
Loin de tes bras chaleureux.
C’est bon de te sentir à nouveau,
Cela fait longtemps, très longtemps. N’est-ce pas ?


Le gardien du sanctuaire garanti éternel

Je connais un fermier qui s’occupe de sa ferme.
Avec de l’eau limpide, il soigne toutes ses récoltes.
Je connais un pompier qui s’occupe du feu.

Toi, ne vois-tu pas qu’il vous a tous dupés.
Oui, il est encore là, ne vois-tu pas qu’ils vous a tous dupés.
Partagez sa paix,
Signez le bail.
C’est un scientifique supersonique,
C’est le gardien du sanctuaire garanti éternel.
Regarde, regarde dans ma bouche, crie-t-il,
Et tous les enfants perdus sur de nombreux chemins,
Je parie ma vie que vous allez y entrer
Main dans la main,
Glande dans la glande
Avec une cuillère de miracle,
C’est le gardien du sanctuaire garanti éternel.
Nous allons te bercer, te bercer petit serpent,
Nous allons te garder bien au chaud.


Ikhnaton, Itsacon et leur groupe de joyeux compagnons

Nos visages expriment nos sentiments alors qu’ils se reposent,
Nous avons traversé les champs pour voir les enfants de l’Ouest,
Mais nous n’avons aperçu qu’une foule de combattants à la peau brune
Immobiles sous le sol,
Attendant de se battre.

La bataille a commencé, ils ont été libérés.
Ils tuent au nom de la paix… boum, boum, boum. Boum, boum, boum…
On me donne un breuvage magique merveilleux,
Car je ne peux contenir mes émotions.
Et même si je me sens bien,
Quelque chose me dit que je ferais mieux d’abréger mes prières.

Aujourd’hui, c’est jour de fête, l’ennemi a trouvé la mort.
L’ordre de faire la fête et de danser est venu de notre seigneur de la guerre.


Comment puis-je être aussi beau ?

Errant dans le chaos laissé par la bataille,
Nous escaladons une montagne de chair humaine,
Pour atteindre un plateau vert d’herbe et d’arbre pleins de vie.
Une jeune silhouette se tient sans bouger près d’un étang,
On lui a apposé « le Bacon Humain » sur le corps avec quelque outil de boucher
(C’est toi)
La Sécurité sociale a pris soin de ce garçon.
Nous observons avec révérence, alors que Narcisse se change en fleur.
En fleur?


Willow Farm

Si vous allez jusqu’à Willow Farm,
Pour chercher des papillons, des papillonants, des coulants
Ouvrez les yeux, il y a plein de surprises, tout le monde ment,
Comme le renard sur les rochers,
Et la boîte à musique
Oh, voilà Maman & Papa, le bien et le mal,
Et tout le monde est heureux d’être là.

Voilà Winston Churchill habillé en femme,
C’était un drapeau anglais auparavant, un sac en plastique, quelle barbe.
La grenouille était un prince, le prince, un cube, le cube, un œuf,
L’œuf, un oiseau.
(Envole-toi petite chose douce, ils te suivent de très près)
N’as-tu pas entendu ?
(Ils vont te changer en être humain !)
Oui, nous sommes heureux comme des poissons et splendides comme des oies,
Et merveilleusement propres le matin.

Nous avons tout, nous faisons tout pousser,
Nous en gardons à l’intérieur
Nous en faisons sortir
Nous avons des créatures sauvages qui flottent autour de nous.
Tout le monde, nous transformons tout le monde,
Nommez-les tous,
Nous les avons eu ici,
Et les véritables étoiles doivent encore apparaître.

QUE TOUT SE TRANSFORME !

Sentez votre corps se dissoudre ;
Maman en boue en mal en papa
Papa abracadabra bureau, Papa abracadabra bureau,
Vous êtes tous une sphère.

Papa en mère en mer en maman
Maman abracadabra lave, Maman abracadabra lave,
Vous êtes tous une sphère.

Laisse-moi entendre tes mensonges, nous y répondrons avec les yeux.
Ooee-ooee-ooee-oowaa
Maman, je te veux maintenant.

Et en écoutant ma voix
À la recherche des portes cachées, des sols bien rangés, plus d’applaudissements.
Tu es là tout le temps,
Peu importe, apprécie ce que tu as,
Tu es sous le sol (le sol, le sol),
Oui profondément enterré dans le sol (le sol, le sol, le sol, le sol !).
Alors, nous terminerons par un sifflement et par un boum
Et tout le monde à sa place.


Apocalypse en 9/8 (accompagnée des délicieux talents de Gabble Ratchet)

Les gardes de Magog s’agglutinent,
Le Joueur de Flûte amène ses enfants sous terre.
Des dragons surgissent de la mer,
Une tête de sagesse en argent chatoyant me regarde.
Il fait tomber le feu des cieux,
On peut dire qu’il réussit par l’expression dans les yeux des hommes.
Il vaut mieux ne pas se compromettre.
Ca ne sera pas facile.

666 n’est plus seul,
Il retire la moelle de ta colonne vertébrale,
Et les sept trompettes qui jouent un rock and roll mélodieux,
Vont le faire directement dans ton esprit.
Pythagore, avec le miroir, réfléchit la pleine lune,
Dans le sang, il écrit les paroles d’un tout nouvel air.

Et c’est, hé ma belle, tes yeux protecteurs sont si bleus,
Hé mon amour, ne vois-tu pas que notre amour est grand,
J’ai été tellement loin d’ici,
Loin de tes bras chaleureux,
Maintenant que je suis revenue, ma chérie, ça va fonctionner.


Aussi sûr que deux et deux font quatre (les pieds douloureux des hommes)

Ne sens-tu pas notre âme s’enflammer
Répandant des couleurs toujours changeantes, dans la pénombre d’une nuit qui disparaît,
Comme la rivière qui rejoint l’océan, comme le germe qui pousse dans une graine
Nous sommes enfin libres de rentrer chez nous.

Un ange se tient face au soleil, et d’une voix forte, il s’écrie,
« Voici le dîner du puissant »,
Le Seigneur des Seigneurs,
Le Roi des Rois,
Est revenu pour ramener ses enfants chez eux,
Afin de les mener à la nouvelle Jérusalem.

Infos générales

Tony Banks – Orgue, Mellotron, Piano, Piano Électrique, Guitare 12 Cordes, Choeurs.
Steve Hackett – Guitare Électrique, Guitare 12 Cordes et solos Guitare 6 cordes
Phil Collins – Batterie, Chant, Percussions.
Peter Gabriel – Chant, Flûte, Tambourin et Grosse caisse, Hautbois
Mike Rutherford – Basse, Pedales Basses, Guitare 12 Cordes, Choeurs, Violoncelle.
Avec la présence de Guy et Paul.

Enregistré au Island Studios, Basing Street, Londres, Août/Septembre 1972
Producteur : David Hitchcock
Ingénieur du son : John Burns

Sorti en Octobre 1972

Singles :
Fevrier 73 – Watcher of the skies/Willow Farm