F.A.Q. : Les Questions fréquemment posées

Cliquez sur la question de votre choix pour obtenir sa réponse

Il rend hommage à Peter Gabriel qui vient juste de quitter le groupe en chantant deux vers de Supper’s Ready : « There’s an angel standing in the sun, Freed to get back home ». L’ange en question est évidemment Peter.

Mike :

« Il y avait trois parties différentes dans Abacab auxquelles nous référions par des lettres : la section a, la section b et la section c. Nous les jouions dans différents ordres. Nous commencions par la section a, puis par la section c etc… A un moment donné, cela a formé « abacab ».

Sur la version finale, ce n’est pas du tout ça, c’est quelque chose du style « Accaabbaac ».

Peter chante :

« Honey get hip! It’s time to unzip, to unzip, zip, zip-a-zip-a-zip.
Whipee!
(Put it away Mr Guitar) »

« Paperlate » est un mot crié par les vendeurs anglais de journaux à la criée (justement) pour annoncer que la dernière édition du journal est disponible.
Dusk (une rumeur dit le contraire)
For Absent Friends
Time Table
After The Ordeal
Aisle Of Plenty
Mad Man Moon
A Trick Of The Tail
Blood On The Rooftops
Undertow
Snowbound
Many Too Many
Scenes From A Night’s Dream
Man Of Our Times
Heathaze
Alone Tonight
Cul-De-Sac
Please Don’t Ask
Another Record
Taking It All Too Hard
Silver Rainbow
Just A Job To Do (une rumeur dit le contraire)
Anything She Does
Never A Time
Living Forever
Way Of The World
Since I Lost You
Tell Me Why

Très peu de faces b ont été jouées
live. La seule vraie face b jouée live c’était Twighlight Alehouse. Ensuite comme chansons « pseudo face b » (sur les EP Spot The Pigeon ou 3 x 3), il y a eu Happy The Man (face A d’un single), Inside and Out, Paperlate, Me and Virgil et c’est tout.

(Remarque : Ensuite, on ne sait pas ce qui a été joué live de FGTR)

Genesis a déclaré lorsqu’ils ont sorti le coffret qu’ils n’avaient qu’un seul enregistrement live correct de The Lamb (alors qu’il en existe d’autres mais qu’ils auraient du racheter à prix d’or). Le problème c’est que l’enregistrement s’arrêtait au beau milieu de It. Du coup, It sur le coffret archive est un morceau studio, entièrement rechanté par Peter dans le milieu des années 90… La rumeur veut que tous les musiciens aient rejoué leurs parties. D’autres disent que non. Plutôt que de tricher et de faire une fausse fin et un faux public derrière, Genesis a préféré faire un fade out…

Lors de la tournée Abacab en 1981, Man on the corner était joué et enchainé avec Who Dunnit. La partie de boîte à rythme faisait la transition entre les deux morceaux. Pour une raison ou pour une autre, le groupe a décidé de ne pas mettre Who Dunnit sur Archive 2. Plutôt que de faire une coupure brutale, la solution du fade out a été choisie.

Le même problème, dans l’autre sens s’est posé pour It’s Gonna Get Better, qui était joué juste après Keep It Dark. Genesis ayant décidé de ne pas mettre Keep It Dark sur le deuxième coffret, il a fallu utiliser un fade in au début de It’s Gonna Get Better.

White Mountain
The Knife
The Musical Box (fin seulement)
The Fountain of Salmacis
Supper’s Ready
Dancing with the Moonlit Knight
The Cinema Show
Firth of Fifth
I Know What I Like
The Lamb Lies Down On Broadway
In The Cage
Back In NYC
Carpet Crawlers
Lilywhite Lilith
It

Phil n’a jamais chanté Watcher of the Skies, Fly on a Windshiled et Broadway Melody of 74 vu que seules des versions instrumentales ont été jouées après le départ de Peter.

Lover’s Leap
Dancing With The Moonlit Knight (intro seulement)
The Lamb Lies Down on Broadway
The Carpet Crawlers
Follow You Follow Me
Turn It On Again
Mama
Home By The Sea
Second Home By The Sea
Invisible Touch
Throwing It All Away
Land Of Confusion
Domino
No Son Of Mine
I Can’t Dance

Ray n’a jamais chanté Firth of Fifth : une version uniquement instrumentale a été jouée.

Genesis Live :

Sur les premières versions, les musiciens crédités sont Tony Banks, Peter Gabriel, Mike Rutherford, John Mayhew and Anthony Phillips. C’est évidemment faux, John Mayhew et Anthony Phillips doivent être remplacés par Steve Hackett et Phil Collins. Cette erreur a été corrigée sur les éditions récentes.

Selling England By The Pound :

Erreur dans le livret de paroles : Alors qu’on lit « Battle of Epping Forest, After The Ordeal, Battle of Eppind Forest (continued) », il s’agit en fait simplement et uniquement des paroles de Battle of Epping Forest. After The Ordeal est un instrumental.

The Lamb Lies Down On Broadway :

Fly On A Windshield/Broadway Melody Of 1974 sont mal séparées. Fly On A Windshield devrait s’arrêter à 2 minutes 44, et Broadway Melody devrait faire aux alentour de 2 minutes 10, et non 33 secondes. La même erreur a été faite sur Archive 1.

A Trick Of The Tail :

Sur certaines éditions, les crédits de trois chansons ont été échangés :

Les crédits corrects sont les suivant :

Robbery, Assault & Battery (Banks/Collins)

Ripples (Rutherford/Banks)

A Trick Of The Tail (Banks)

Seconds Out :

Sur certaines copies, The Musical Box est écrit « Musical Fox ou Musical Bow ».

Dance on a Volcano et Los Endos sont mal séparés. Dance on a Volcano fini à 5 minutes 09. (juste avant le drum duet).

Three Sides Live :

Les dernières chansons du deuxième disque sont mal séparées.

Cela devrait être

4 : One For The Vine
5 : Fountain Of Salmacis
6 : It/Watcher Of The Skies

Et non :

4 : One For The Vine (début)
5 : One For The Vine (fin)
6 : Fountain Of Salmacis/It/Watcher Of The Skies.

Oui.

A l’époque de Three Sides Live, Genesis à décidé de rajouter sur la « quatrième face » (la deuxième face du deuxième vinyle) des chansons studios qui n’étaient jamais sorties en album. Ces chansons étaient :

Paperlate
You Might Recall
Me And Vigil
Evidence Of Autumn
Open Door

Cependant, en angleterre, les trois premières chansons étaient déjà sorties dans le EP 3*3. Pour ne pas faire de doublon, Genesis a donc décidé de sortir, uniquement en angleterre, une quatrième face live avec les titres suivant :

One For The Vine
Fountain Of Salmacis
It/Watcher Of The Skies

Lors de la remasterisation de Three Sides Live, c’est la version anglaise qui a été choisie. La version avec la face studio a donc progressivement disparu de la circulation et est donc maintenant un objet plus ou moins collector.

Non ! Il est bien en vie. Pour preuve il a participé à l’enregistrement de Us de Peter Gabriel, du Genesis Revisited de Steve Hackett et il a été interviewé pour le documentaire A Life Less Ordinary sur Phil. Richard était le « 6ème membre de Genesis » à l’époque de Nursery Cryme et Foxtrot. Il a été très important pour le groupe. A l’époque de l’album Live, Richard a décidé de quitter le « management » du groupe (il était technicien du son) pour suivre sa propre voie. Genesis a lui a donc dédicassé l’album Live avec ce commentaire célèbre et ambigu : « Cet album est dédicassé à Richard MacPhail qui nous a quitté, Avril 1973 ».

Bien que Tony Banks (qui a écrit les paroles) clame qu’il n’y a pas de solution, parce qu’il avait écrit cela un peu au hasard, le « sous-marin » pourrait parfaitement convenir comme réponse. Autre éventuel élement de réponse : le titre de travail de Dodo et Lurker est German I et German II (en référence au German U-Boat ?)

Enfin, lorsque l’on sait qu’au départ les morceaux Dodo, Lurker, Submarine et Naminanu formaient une longue suite musicale, la place laissée au doute est très restreinte.

On suppose que cela représente le crie des oies sauvages qui annoncent la venue des archanges.
D’après l’interessé lui même, les chansons qu’il a chanté étaient « Mama », « Land of Confusion » et « The Lamb Lies Down On Broadway ».
C’est « The Light Dies Down On Broadway ». Peter n’avait pas le temps de faire ce texte alors c’est Mike et Tony qui s’en sont chargé. Tout le reste a été écrit complétement par Peter.
Il s’agit de la chanson des Beatles « She Loves You », ralentie et pitchée pour être dans le tempo et la tonalité du morceau. Phil raconte dans ce passage les regrets qu’il a d’avoir passé du temps dans sa chambre à écouter des disques, génant son père (très tôt décédé) pendant qu’il regardait la télé.

La réponse est « oui et non ». Non, Duke n’est pas un disque concept dans le sens où on l’entend habituellement. Mais oui, une partie du disque est conceptuelle, il s’agit de la Duke Suite, un long morceau de 27 minutes parlant de la célébrité sous différents points de vue. Le groupe ne voulant pas de comparaison avec Supper’s Ready et décidant de développer Turn It On Again en un morceau entier (au départ c’était juste un bout de musique servant à faire la liaison entre deux parties), le morceau a été coupé en 6 parties placées au début, au milieu et à la fin du disque.

Les six parties sont :

Behind The Lines qui donne le point de vue du fan.

Duchess qui donne le point de vue de la star (le premier couplet parle de l’accession à la célébrité, le deuxième couplet de la starisation et le troisième couplet traite de la star sur le déclin).

Guide Vocal qui donne le point de vue d’un producteur ou manager ayant perdu ses illusions.

Turn It On Again parle du producteur ou animateur de télévision.

Duke’s Travel qui reprend les paroles de Guide Vocal.

Duke’s End, qui reprend les thèmes de Behind The Lines et Turn It On Again.

Il s’agit en fait du nom latin de la plante « The Giant Hogweed » (car oui ! C’est une plante). The Giant Hogweed est une plante rammenée de Russie en Angleterre et qui a énormément proliféré, se répendant très rapidement à travers tout le pays et posant de très très sérieux problèmes aux anglais.
Oui et non ! Phil est touché par ce qu’on appelle la surdité subite (sudden deafness) en anglais. C’est quelque chose qui peut être réversible mais pour lequel il n’existe pas de traitement. La cause de cette surdité est virale.
C’est quelque chose qui vous tombe dessus par hasard, comme ça et qui peut arriver à n’importe qui. Ca n’a rien à voir avec le passé de musicien de Phil.
Quant à Phil lui même, il le prend bien et voit plutôt ça comme une sonnette d’alarme qui l’a incité à lever le pied, à ne plus faire de grandes tournées et à se consacrer plus à sa famille. Il peut encore faire de la musique et des concerts « pas trop fort » 🙂 Les médecins lui ont dit que si il était chanceux il pourrait retrouver la totalité de son oreille (la gauche)… Il dit simplement que jusqu’à présent il n’a pas été chanceux…
Il n’existe pas de dvd officiel de Seconds Out. C’est aussi simple que cela. Tout ce qui peut traîner sur internet et qui porte ce nom est soit un faux, soit un enregistrement pirate correspondant à une partie d’un concert de la tournée 1977. Ce n’est pas Seconds Out en vidéo.
Bien que la chanson fut jouée lors de ce concert elle n’est effectivement pas sur le DVD. Tout simplement parce qu’elle n’a pas été filmée. Explication : à l’époque du concert, la technologie employée pour filmer le concert utilisait des cassettes d’une durée d’une heure. Le concert durant évidemment plus d’une heure, il a fallu changer toutes les cassettes, de toutes les caméras en même temps pour pouvoir filmer la deuxième partie. In The Cage figurant alors à l’époque sur les deux vidéos précédentes (Mama tour et Three Sides Live) le groupe a décidé de la sacrifier et a demandé à ce que le changement de cassette ait lieu pendant cette chanson. C’est la raison pour laquelle elle n’a pas été filmée et donc pour laquelle elle n’est pas présente sur le DVD.
Il s’agit de « Dead already », instrumental issu de la BO du film Amercian Beauty.