Battle Of The Birds

Seb

1/5

En 69 Genesis n’est pas encore Genesis et ça s’entend ! Ce disque n’a rien a voir avec tout ce qu’a pu faire Genesis après. En fait, c’est surtout la production qui pèche. Cet album a été enregistré en un jour, puis a été mixé par Jonathan King. C’est lui qui a rajouté tous les violons etc… Il y a cependant de bonnes chansons dessus, mais franchement il vaut mieux écouter les versions du quatrième disque des archives 67-75 dépoussiérées et déchargées de violon. Je pense que ce disque est a considérer comme le numéro zéro de la discographie de Genesis, à réserver uniquement aux fans. A noter qu’il existe un nombre incroyable de version de ce disque vu que King le ressort quasiment chaque année sous un emballage diffèrent histoire d’essayer de faire un peu plus d’argent (En effet c’est le seul disque dont Genesis ne détient pas les droits)… Sans commentaire.

Tracklist

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
Contenu d’accordéon
Contenu d’accordéon
Contenu d’accordéon
Contenu d’accordéon
Contenu d’accordéon
Contenu d’accordéon
Contenu d’accordéon
Contenu d’accordéon
Contenu d’accordéon
Contenu d’accordéon
Contenu d’accordéon
Contenu d’accordéon
Contenu d’accordéon
Contenu d’accordéon
Contenu d’accordéon

Infos générales

Tony Banks : piano, choeurs
Peter Gabriel : chant, flûte
Anthony Phillips : guitar, choeurs
Mike Rutherford : basse, guitares, choeurs
John Silver : batterie, choeurs
David Thomas : choeurs

Producteur : Jonathan King
Ingénieurs du son : Brian Roberts & Tom Allom
Arrangements des cordes : Arthur Greenslade
Enregistré au Regent Studio B, Londres, Août 1968

Sorti en Mars 1969

Singles:
Fevrier 68 – The Silent Sun/That’s me
Mai 68 – A Winter’s Tale/One Eyed Hound
Juin 69 – Where The Sour Turns To Sweet/In hiding